Historique

Information générale

Le nom d’Upton honore une petite ville dans la région d’Oxfordshire, en Angleterre.

L’histoire de la Municipalité débute en 1800, quand le canton d’Upton est proclamé, mais il semblerait que la véritable colonisation commence après 1845, année de la construction du chemin de fer qui relia Longueuil et Richmond en passant par Upton.

Vers 1850, la population comptait environ 400 personnes alors qu’elle frôlait environ 1 600 vingt-cinq ans plus tard.

La migration débute vers 1845. Il y a déjà quelques acres de défrichés de la grande forêt qui avait été donnée à une quinzaine de personnes de 1828 à 1833. Par ailleurs, 5 627 acres ont été vendus à monsieur Duncan MacDougall, père du Colonel Patrick MacDougall.

Le surpeuplement des seigneuries dont les terres s’épuisent avec les années et le désir de devenir propriétaire favorise la migration de centaines de familles.

La demande grandissante dans le marché du bois et nos vastes étendues forestières ont attiré des entrepreneurs américains et britanniques qui ont construit cinq moulins à scie près des cours d’eau qui sillonnent la Municipalité. Vers 1845, la construction du tronçon de chemin de fer Longueuil-Richmond a favorisé le peuplement tant pendant qu’après sa construction. À cette époque, Upton accueillait et hébergeait des voyageurs de Drummondville et d’autres municipalités avoisinantes qui se rendaient à Montréal, à Québec ou aux États-Unis. Tout le transport du bois, du tanin et des autres produits nécessitait beaucoup de main-d’œuvre. Ce phénomène explique la rapide croissance de la Municipalité.

La Bark Extract Factory de la famille Miller a joué également un grand rôle dans le développement d’Upton et de toutes les municipalités environnantes. Avec l’écorce de pruche que les travailleurs faisaient bouillir, ils obtenaient une précieuse substance organique qui rend les peaux imputrescibles. Cette substance n’est nul autre que le tanin.

L’agriculture s’est développée très lentement puisque plusieurs alternatives s’offraient aux résidents avec les moulins en place et la Bark Extract Factory. Plusieurs décennies plus tard, l’agriculture est arrivée à maturité avec beaucoup d’effort, mais déjà à ce moment, la survie de la Municipalité d’Upton est assurée.

Vers 1853, monsieur Anthony MacEvilla, marchand irlandais en provenance de New York, construit au confluent des rivières Saint-Nazaire (Duncan) et Noire, un moulin à farine et à carder sur le site où le Théâtre de la Dame de cœur a élu domicile depuis maintenant 35 ans. Il y ajoute un moulin à scie. Ce grand moulin en briques est présentement occupé par le restaurant « Le Vieux Moulin ». Pendant plusieurs années, ce vieux moulin fut utilisé pour l’enseignement de l’École Ménagère, une école réputée pour son enseignement de qualité dispensé aux futures épouses.

La municipalité de la paroisse de Saint-Ephrem-d’Upton est constituée en 1855 et l’église paroissiale de Saint-Ephrem est bénite en 1875. Un peu après, une première école s’y ouvre. En 1878, la municipalité du village d’Upton est constituée. La paroisse de Saint-Ephrem-d’Upton et le village d’Upton se regroupent en 1998 sous le nom de Municipalité d’Upton.

Vers la fin du XIXe siècle, on y trouve une tannerie et une fabrique de chaussures. La région se développe.

Le téléphone y vient en 1919, lorsqu’un groupe de citoyens de la municipalité, désireux d’avoir le service téléphonique, décident de prendre les choses en main et de s’unir pour former la Compagnie de Téléphone de Saint-Ephrem-d’Upton-de-Bagot, qui desservait à l’époque, le village d’Upton, ainsi que les paroisses de Saint-Valérien-de-Milton et Saint-André-d’Acton. Le réseau a été réalisé avec l’aide des corvées.

Gentilé : Uptonais, aise*
Région administrative : Montérégie (16)
MRC : Acton (480)
Division de recensement-Canada : Acton (48)
Circonscription électorale-Québec : Johnson (269)
Superficie : 55,90 km²
Population : 2 208
Date de constitution : 1998-02-25
Prochaines élections à la mairie : 2021
Mode d’élection : bloc

Armoiries

Les armoiries sont le symbole d’une population unie par l’effort, le travail, le courage et la fraternité d’une grande famille bâtissant pour le même but commun : la réussite.

Ainsi, ces armoiries se veulent le miroir de la Municipalité d’Upton.  Elles sont notre fierté, notre dynamisme, notre vivacité et notre représentativité; partout, où l’on peut les montrer et les mettre en relief avec le milieu qui l’entoure…

L’écartelé des armoiries est en quatre quartiers.

Le premier quartier représente le chardon au naturel, il rappelle l’origine écossaise de l’un des fondateur d’Upton, monsieur Anthony MacEvilla, qui a établi l’une des premières industries régionales. Nous pouvons encore aujourd’hui apprécier les vestiges de ses œuvres.

Le deuxième quartier représente la gerbe d’or en rendant hommage à tous les valeureux pionniers et souligne la vocation agricole de la Municipalité. La gerbe d’or est un symbole utilisé originellement par le compte de Chester comme emblème de son comté.

Le troisième quartier représente la fleur de lys symbolisant les origines françaises de notre population et l’appartenance à la communauté québécoise.

Le quatrième quartier représente la tannerie, ce qui témoigne des industries variées installées à Upton et désigne la rivière Noire qui a contribué au développement industriel, agricole et touristique.

Le soutien (les branches de feuilles d’érable de sinople croisées en pointe) situe la Municipalité dans le Canada.

La devise (Unis pour grandir) signifie : C’est ensemble en poursuivant un même idéal qu’on arrive à grandir, à prospérer et à s’épanouir dans l’unité, l’équilibre et l’harmonie.

Logo

L’identification visuelle de la municipalité d’Upton est représentée de manière sobre par trois personnages dynamiques, aux bras ouverts, s’élançant vers la droite et imbriqués dans le nom. Tout cela sert à évoquer les familles uptonaises impliquées et au coeur des préoccupations des dirigeants de la Municipalité tout en signalant leur dynamisme, leur élan vers l’avenir, le développement ainsi que leur accueil bienveillant des gens de l’extérieur.

Les couleurs élégantes, quant à elles, rappellent, pour le vert, l’importance centrale de l’agriculture et l’attention portée à l’environnement et, pour le bleu, l’eau essentielle à la vie ainsi que la paix et la sérénité vers lesquelles tendent les habitants d’Upton.

Nouvelle devise : « source de culture, source d’inspiration…»

Géographie

Upton fait partie de la Municipalité régionale de comté d’Acton dans la région administrative de la Montérégie.  La Municipalité est traversée par la route 116.

Elle est située à environ 85 kilomètres de Montréal, 190 kilomètres de Québec et tout près d’Acton Vale.

Vieux moulin

Aujourd’hui…

Aujourd’hui, la Municipalité paisible d’Upton, jouit d’un emplacement de choix par sa beauté et la proximité des centres multifonctionnels d’Acton Vale, de Drummondville et de Saint-Hyacinthe. Une offre de services et commerces de proximité, entre nature, agriculture et patrimoine, qui est devenue le cadre idéal pour les jeunes familles et les amoureux de la quiétude.

Upton possède une économie solide et bien développée. On y trouve l’entreprise Les Fermes Burnbrae, joueuse de premier plan dans l’industrie agroalimentaire canadienne. Elle vend des œufs et des produits des œufs à de nombreuses grandes chaînes d’épiceries, entreprises de services alimentaires et pâtisseries partout au Canada et aux États-Unis. Elle possède une usine de transformation à la fine pointe de la technologie et emploi 175 travailleurs de la région.

Il y a également plusieurs commerces et industries dynamiques comptant de nombreux employés dont notamment Les Équipements Adrien Phaneuf (CASE), Laboratoires Sterigen, Courtika Assurances et BMR Donais et Fils inc.

Du côté culturel, on retrouve le Théâtre de la Dame de Cœur, reconnu sur le plan international, qui attire plus de 35 000 visiteurs par année.

À Upton, un projet d’envergure de développement domiciliaire attire de nombreux acheteurs. Un parc avec des modules de jeux pour les enfants y est aménagé. Ce quartier s’ouvre sur un parc boisé protégé et la rivière Noire avec vue sur le barrage de la Dame de cœur ainsi que le « Vieux moulin ». Le projet comprend des « cottages », des « bungalows », des habitations jumelées ainsi que des édifices à logements.

La Municipalité met tout en œuvre pour offrir une qualité de vie excellente, un environnement sain et sécuritaire, ouvert et accueillant. Celle-ci a réalisé un virage vert, la restauration de ses infrastructures d’aqueduc, d’égout et de voirie, une offre diversifiée en loisirs et plusieurs activités culturelles et communautaires.

En terminant, notons qu’Upton est située, en grande partie, dans le sous-bassin de la rivière Noire, mais un secteur de la Municipalité se situe dans le bassin de rivière Yamaska. On y retrouve deux stations d’échantillonnage de la qualité de l’eau, une sur la rivière Duncan et une sur la rivière Noire.