Environnement

La protection de l’environnement est une responsabilité que se partagent les municipalités, les MRC et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs. Il s’agit également d’une responsabilité qui incombe à chaque personne, de par ses actions et interventions sur son milieu. En bref, la protection de l’environnement est une responsabilité collective.

Nous vous invitons donc à parcourir les différents sujets liés à l’environnement en navigant sur les onglets ici-bas. Vous y découvrirez des conseils, des projets et de bonnes pratiques pour la protection de l’environnement.

  1. Aires de protection des puits municipaux
    La Municipalité d’Upton est approvisionnée en eau potable par 4 puits communautaires.   L’eau puisée dans ces puits est pompée dans un réservoir et est ensuite chlorée et distribuée sur le réseau de la Municipalité.  Cette eau est analysée selon les prescriptions du ministère de l’Environnement et rencontre les normes de qualité requises par le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection.

    Dans le but de réduire les risques de contamination de ces sources d’eau potable, la Municipalité a adopté trois plans d’action visant chacun une aire de protection délimitée en vertu de la réglementation provinciale.  Ses aires de protection sont délimitées autour de ses puits afin d’en faciliter la protection et de les prendre en compte dans l’aménagement du territoire.

    En vertu du Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection un avis écrit a été envoyé au domicile de chacune des propriétés incluses dans les aires de protection informant leurs propriétaires.

    Comme les puits sont situés près du village, chaque activité située dans l’air d’alimentation peut être une source de pollution des puits dans le temps.  L’épandage de fertilisants pour la pelouse, de pesticides, de sels de déglacage, etc. est une source potentielle de contamination.  Ce que l’on épand sur le sol migre tranquillement vers les nappes souterraines et pourrait devenir un  risque pour la qualité de l’eau.

    Bien que l’eau est une ressource abondante au Québec, il est important de faire attention à ne pas la gaspiller.  Préserver la ressource en eau n’est pas seulement d’avoir de l’eau en quantité, c’est aussi d’épargner des sous pour la communauté.

    carte

     

    icone_pdf Règlement 2015-260

  2. Programme de gestion écoresponsable des eaux pluviales

    En 2015, la Municipalité a introduit le Programme de gestion écoresponsable des eaux pluviales.

    L’objectif principal du Programme est de sensibiliser les citoyens à la gestion des eaux pluviales par le débranchement des gouttières des égouts municipaux (sanitaires et pluviaux).

    Les objectifs secondaires du Programme sont de:

    • Promouvoir les avantages de l’utilisation d’un baril récupérateur d’eau
      de pluie et de la subvention offerte par la Municipalité;
    • Sensibiliser les citoyens sur les enjeux d’économie d’eau potable;
    • Sensibiliser les citoyens sur les enjeux environnementaux en lien avec l’eau.

     

    DépliantUn certain nombre de résidences et d’immeubles à vocation résidentielle seront donc inspectés lors de chaque campagne d’inspection estivale afin que soit assuré le respect de la réglementation municipale en vigueur en matière de gestion des eaux pluie. Le but étant d’éliminer les cas de raccordements de gouttières non conformes.

    Des gouttières mal raccordées ou directement raccordées au drain de fondation de la résidence entraînent une quantité considérable d’eau vers la station d’épuration.

    Lors d’épisodes de forte pluie ou lors de la fonte des neiges au printemps cette eau, inutilement envoyée dans le réseau d’égout, peut provoquer une surcharge du réseau et des inondations au sous-sol de votre résidence ou de ceux des résidences voisines. De plus, des gouttières mal raccordées peuvent être la cause d’événements de surverses d’eaux usées non traitées envoyées directement dans la rivière.

    Une gouttière est conforme si elle permet l’infiltration et la récupération des eaux pluviales au niveau du sol.

    Vos gouttières sont-elles conformes?

    Consultez notre dépliant sur la conformité des gouttières.

     

     

     

     

  3. La plantation d’un arbre
    arbre

    La plantation d’un arbre requiert une planification. Il y a plusieurs critères à prendre en considération pour s’assurer de la pérennité de votre arbre. Les éléments suivants vous permettront d’avoir une idée du résultat final de votre arbre.

    • Hauteur, largeur, forme, vitesse de croissance, etc.;
    • Besoins en matière de soleil,    d’humidité et d’entretien;
    • Capacité d’adaptation au sol de votre propriété;
    • Capacité de résistance aux maladies, aux insectes,  à la pollution, aux conditions climatiques  (vent, glace), etc.;
    • Développement des racines sur le terrain;
    • Capacité de s’harmoniser à l’environnement.

    Pour des conseils supplémentaires, nous vous invitons à consulter le site Internet d’Hydro-Québec . Ils fournissent plusieurs conseils tant sur la sécurité près des lignes électriques que sur un aménagement paysager réussi.

    De plus,  vous devez prendre en considération que l’abattage d’un arbre un permis est requis. Il est donc important de contacter le bureau municipal pour prendre connaissance de la réglementation sur l’abattage des arbres.

  4. La bande riveraine

    Habiter sur le bord d’un cours d’eau est un privilège. Celui-ci amène donc son lot de responsabilités. Les rives, le littoral et les plaines inondables sont essentiels à la survie des composantes écologiques et biologiques des cours d’eau et des lacs. Les rives doivent être protégées et idéalement maintenues dans un état naturel.

    D’une largeur minimale de 10 à 15 mètres entre le milieu aquatique et le milieu terrestre, la bande riveraine est essentielle pour protéger les habitats et la faune aquatique et terrestre. La construction d’habitations et les activités forestières et agricoles peuvent détruire les écosystèmes aquatiques (lacs et rivières) ou compromettre fortement leur pérennité.

    Lorsque les activités humaines entraînent le déversement de quantités importantes d’azote et de phosphore dans les plans d’eau, ces éléments stimulent la croissance des algues et des plantes aquatiques. Ces éléments nuisent à la santé de la faune et de la flore de nos cours d’eau.

    Vous trouverez plusieurs guides afin de vous renseigner sur les méthodes de stabilisation de rive ainsi que toute autre information pertinente sur le site du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la lutte aux changements climatiques.

    La Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec a publié un  Répertoire des végétaux recommandés pour la végétalisation des bandes riveraines du Québec. Celui-ci vous aidera dans le choix des végétaux pour la réalisation d’une bande riveraine en harmonie avec l’environnement.

    La FIHOQ réfère à de nombreux guides d’information concernant la végétalisation des rives. Végétalisation des bandes riveraines – FIHOQ. Pour bien comprendre l’interrelation entre les différents milieux hydrographiques, un guide a été réalisé par ce même organisme.

    Il faut noter que tous les travaux situés dans la bande de protection de la rive doivent faire l’objet d’une demande de certificat à la municipalité.

    Cours d'eau image_Page_1

  5. Baril de récupération d’eau de pluie
    Consultez la page «Programme de soutien» pour avoir toutes les informations. 
  6. Matières résiduelles
    Consultez la page «Gestion des matières résiduelles et recyclage» pour avoir toutes les informations. 
  7. Un arrosage responsable

    À partir du 1er mai de chaque année, et pour toute la période estivale, les citoyens sont tenus de respecter les heures d’arrosage. Ainsi, la Municipalité peut assurer un approvisionnement constant d’eau potable par son système d’aqueduc et maintenir des réserves en cas d’imprévu.

    RÈGLES SUR L’ARROSAGE :

    • Du 1er mai au 1er septembre de chaque année, il est permis d’arroser, à l’aide d’un boyau d’arrosage, entre 19h00 et 22h00;
    • Dans le cas d’une nouvelle pelouse, l’arrosage est permis tous les soirs entre 18h00 et 22h00 pour une période  de 15 jours suivant les travaux d’ensemencement ou de pose;
    • Le remplissage de piscine doit être fait entre minuit et 6 h du matin;
    • Pour le lavage d’un véhicule, vous devez utiliser un boyau à fermeture automatique;
    • Lorsqu’il y a une pénurie d’eau ou qu’elle est appréhendée, un avis public d’interdiction est émis;
    • Lors de la période d’interdiction, il est défendu d’utiliser l’eau potable à des fins d’arrosage, de lavage d’automobiles ou de remplissage de piscines;
    • Respecter la réglementation, c’est faire un usage responsable de l’eau potable!

    Règlement 2012-234 relatif à l’utilisation de l’eau potable

    woman-213728_640

  8. Organismes visant la protection de l’environnement

    La Corporation  de développement de la rivière Noire (CDRN)

    logo_cdrn_0

    La Corporation de développement de la rivière Noire fait la promotion de l’amélioration de l’environnement aquatique, de la forêt et l’environnement en général par des activités concrètes avec la collaboration des acteurs du milieu.  Elle œuvre dans un esprit de gestion intégrée de l’eau par bassin versant pour l’atteinte d’un développement durable.

    Site internet 

     

    L’Organisme de bassin versant de la Yamaska (OBV Yamaska)

    téléchargement

    L’Organisme de bassin versant de la Yamaska (OBV Yamaska) est une table de concertation regroupant les différents intervenants du milieu afin de faire une gestion durable et intégrée de l’eau du bassin versant.

    Site internet